08.10.2017

Robert et Clara, une histoire d'amour

Adagio et Allegro pour cor et orchestre > Robert Schumann

Concerto en la mineur pour piano, avec accompagnement d'orchestre, opus 7 > Clara Schumann

Concerto pour piano et orchestre, en la mineur, opus 54 > Robert Schumann

 

Piano> Alexander Paley

Orchestre de Douai - Région Hauts-de-France

Direction > Jean-Jacques Kantorow

Femme compositrice et inspiratrice

Née en 1819 à Leipzig, Clara donne son premier concert de piano dès l'âge de neuf ans et elle publie ses premières oeuvres, Quatre polonaises, en 1829, à l'âge de 10 ans. Elle poursuivra son activité de compositrice tout au long de sa vie, laissant un catalogue d'une quarantaine d'oeuvres dont ce concerto pour piano datant de 1833-35. De son côté, Robert compose en 1841 une Fantaisie pour piano et orchestre, dédiée à Clara... pièce qui deviendra le premier mouvement de son Concerto pour piano terminé en 1845. C'est Clara qui le créera le 1er janvier 1846 au Gewandhaus de Leipzig.

Découvrez la musique de ce couple légendaire, obligé de faire un procès au père de Clara pour pouvoir se marier, qui restera uni jusqu'au plus profond de la folie de Robert. Une histoire d'amour emplie de musique pour notre plus grand bonheur.

Alexander Paley, piano

Alexander Paley est largement reconnu pour sa technique éblouissante, son répertoire exceptionnellement large de concertos et d’œuvres pour piano solo, et la profondeur de ses interprétations, uniques et personnelles. Né en Chisinau, en Moldavie, il commence l’étude du piano à 6 ans, donne son premier récital à l’âge de 13 ans et à 16 ans, remporte le Concours National de Musique de Moldavie. Il étudie ensuite au Conservatoire de Moscou avec Bella Davidovitch et Vera Gornostayeva, achevant ses études supérieures en 1981.
Il remporte des prix importants, dont le Premier Prix au Concours international Bach de Leipzig en 1884, le prix Bosendorfer en 1986, le Grand Prix au premier Concours Vladigerov (Bulgarie) en 1986, le Grand Prix Debut Young Artist (New York) en 1988, le Premier Prix au AIEX de Vries (Belgique) en 1990.
Il se produit aujourd’hui à travers l’Europe et la Chine, jouant des concertos avec l’Orchestre National de France, le Philharmonique de Radio France, celui de Monte-Carlo, l’Orchestre de chambre de Paris ou l’Orchestre Symphonique de Montréal, avec des chefs tels que Myung-Whun Chung, Ivan Fisher, Marin Alsop, Lawrence Foster ou Jean-Claude Casadesus. Il a donné des récitals à Radio France à Paris, dans la série des Grands Interprètes de Lyon, au Gewandhaus de Leipzig, au Concertgebouw d’Amsterdam, Laeiszhall à Hambourg, au Lille Piano Festival, au Théâtre des Champs-Elysées, à la Cité interdite à Beijing, Vienne en Autriche etc...
Alexander Paley fait partie des pianistes les plus sollicités aux États-Unis. Il a joué et joue régulièrement au Carnegie Hall de New York, mais aussi à San Francisco, Los Angeles ou Seattle. Il a été l’invité des Orchestres de Chicago, Washington, Saint-Louis, San Diego, Seattle, Los Angeles ou New York. A Washington, depuis sa première apparition triomphale en 1991 avec le Washington National Symphony Orchestra, il se produit chaque année au Kennedy Center.
Il est le partenaire d’éminents artistes tels que Bella Davidovich, le regretté Mstislav Rostropovitch et Vladimir Spivakov, et a joué avec des ensembles importants, tels que les Quatuors Vermeer, Ysaye ou Fine Arts.
Alexander Paley a enregistré un large éventail d’œuvres, dont l’intégrale des œuvres pour piano de Balakirev (ESS.A.Y.), des œuvres de Scriabine et Weber (Naxos), les sonates pour violoncelle et piano de Chopin et de Rachmaninov avec le violoncelliste Alexandre Dmitriev (Accord), la transcription de Liszt du septuor de Beethoven (Musidisc), l’enregistrement en première mondiale du concerto pour piano de Giovanni Sgambati avec le Philharmonique de Montpellier (Actes Sud Musicales), en 1994 les Concertos pour piano n°2 et n°4 d’Anton Rubinstein avec l’Orchestre d’Etat de Russie (Russian Disc), le concerto pour piano de Sheila Silver avec l’Orchestre Symphonique d’Etat de Lituanie (Naxos) en 2003, un enregistrement d’œuvres de Jean-Louis Agobet avec le Philharmonique de Strasbourg (Timpani, CD primé aux Victoires de la Musique 2006). Il a enregistré une série de CD pour le label Blüthner Records, dont 10 pièces de Roméo et Juliette et deux suites de Cendrillon de Prokofiev, ainsi que des œuvres de Mozart, Beethoven, Brahms, Bartel, Chopin, les Variations Goldberg et le Clavier bien tempéré de Bach, sans oublier un DVD live intitulé Bluthner Soirée avec Alexander Paley, avec les transcription des lieder de Schubert par Liszt. Ses récents enregistrements comprennent à la fois les sonates pour violoncelle d’Enesco avec Alexander Dmitriev, ainsi que l’intégrale des sonates pour violon du même Enesco avec le violoniste Amiram Ganz. Sont parues une intégrale des pièces pour clavecin de Rameau (label La Musica) et un coffret Tchaïkovski incluant la Grande Sonate en sol majeur, les concertos pour piano et les Saisons (label Aparté), un disque autour de Medtner et Rachmaninov (label La Musica).

Jean-Jacques Kantorow, direction

Après des études au Conservatoire de Cannes, Jean-Jacques Kantorow entre à 13 ans au Conservatoire de Paris, où il obtient un an plus tard le 1er Prix de violon.
Entre 1962 et 1968, il remporte une dizaine de prix internationaux, dont les Prix Carl Flesh (Londres), Paganini (Gènes), le 1er Prix du Concours International de Genève et obtient en 1970 une bourse de la Fondation Sacha Schneider.
Avec le pianiste Jacques Rouvier et le violoncelliste Philippe Muller, ils forment un trio qui remporte le 1er Grand Prix du Concours de Musique de chambre de Colmar (1970).
Jean-Jacques Kantorow consacre une grande partie de sa vie à une carrière internationale qui l'amène à se produire en tant que chef d'orchestre et violoniste sur les plus grandes scènes du monde (Etats-Unis, Canada, Europe de l'Est, Inde, Japon, Afrique), donnant plus de cent concerts par an.
Jean-Jacques Kantorow collabore avec plusieurs orchestres prestigieux dont le Tapiola Sinfonietta, l'Orchestre d'Auvergne, l'Orchestre de chambre d'Helsinki et l'Ensemble Orchestral de Paris. En 2013, il assure la direction musicale de l'Orchestre d'Orléans et de l'Orchestre de Douai.
Il a enregistré plus de 160 disques en tant que soliste et en tant que chef notamment pour Denon, EMI, Erato, CBS, BIS, etc... Un grand nombre de ses disques a été primé par des récompenses internationales.

Dates de concerts :

Samedi 7 Octobre 2017 - 20h30
Salle des Sports - Campagne les Hesdins

Dimanche 8 Octobre 2017 - 16h00
Auditorium Henri Dutilleux de Douai