18.02.2018

Voyage au bout de la nuit

Errance dans la nuit > Graziane Finzi

Le songe d'une nuit d'été, ouverture > Felix Mendelssohn-Bartholdy

Symphonie n°2, en ré Majeur, opus 36 > Ludwig van Beethoven

 

Violoncelle > Sébastien van Kuijk

Orchestre de Douai - Région Hauts-de-France

Direction > Olivier Grangean

Femme compositrice

Nous vous emmenons jusqu'au bout de la nuit pour des rencontres musicales étonnantes. Tout d'abord, avec la compositrice Graziane Finzi, qui, dans son Errance dans la nuit nous dit "le calme mais aussi l'angoisse, les souvenirs violents en filigrane, peut-être encore une promenade amoureuse ou au contraire solitaire et rêveuse."

Beethoven, quant à lui, écrivit sa Symphonie n°2 durant l'été 1802, alors que ca surdité s'aggrave, le plongeant dans un nuit sans bruit, sans son.

Pour compléter ce programme, Mendelssohn nous emmène dans l'univers fascinant et fantastique de Shakespeare avec l'ouverture du Songe d'une nuit d'été.

Un moment magique comme la nuit étoilée sur le Rhône de van Gogh.

Sébastien van Kuijk, violoncelle

3ème prix du "Concours International de Jeunes Concertistes" de Douai, 2ème Grand Prix et prix spécial Gustav Mahler au Concours International "Printemps de Prague 2000", prix du meilleur espoir remis par la SACEM au 7ème Concours Rostropovitch, 5° prix du concours international Pablo Casals à Kronberg/Frankfurt (Allemagne),l Lauréat du prix de Musicis Pro, lauréat de la Fondation Groupe Banques Populaires (Natixis) et la Fondation Meyer, le violoncelliste Sébastien van Kuijk est l'un des musiciens les plus brillants de sa génération.

Après avoir étudié avec Jean-Marie Gamard et Philippe Müller à Paris, il reçoit les conseils, lors de master-classes, de Frans Helmerson Natalia Chakoswskaya, Gary Hoffman, Maria Kliegel, Aldo Parisot, Janos Starker, Davis Geringas, Jens Peter Maintz, Gabor Takacs-Nagy, Pieter Wiespelwey, Gerhardt Schulz et Günter Pichler. 

Sébastien s'est produit en soliste, avec, entre autres, l'Orchestre Symphonique de la Garde Républicaine, l'Orchestre Philharmonique de Chambre de Bohème, le Bohuslav Martinu Philharmonic, l’Orchestre de la Radio Nationale de Bulgarie à Sofia, l'Orchestre symphonique de la Radio de Francfort, l’Orchestre de violoncelle de Londres, l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Orchestre des Concerts Lamoureux, l’Orchestre de Besançon, l’Orchestre de Douai, l’Orchestre d’Auvergne et a collaboré avec des chefs tels Arie van Beek, Nicolas Farine, Emmanuel Krivine, Jean-Jacques Kantorow et Karl Anton von Rickenbacher. 

Il joue en récital sur les grandes scènes internationales : Salle Gaveau, Auditorium du Louvre, Radio France, Cité de la Musique, Musée d’Orsay, Théâtre des Champs-Elysées, Arsenal de Metz, Rudolfinum de Prague, Tokyo Bunka Kaikan, Casals Hall de Tokyo, Concertgebouw d’Amsterdam, Séoul Art Center… Depuis 2012, il est violoncelle solo de l’Orchestre de Douai.

En Août 2007, le Holland Music Sessions l'invite à rejoindre les «New Masters Tour» pour la saison 2008-2009. Cela lui permet de se produire au Concertgebouw d'Amsterdam, La Haye, Bergen... Il est aussi au Festival Menuhin à Gstaad (Suisse) en février 2008, sous le patronage du violoncelliste Mischa Maisky et au Théâtre des Champs-Elysées en septembre de la même année comme soliste accompagné par l'Orchestre de chambre de Paris. Depuis cette année, il est  lauréat de la Fondation mondiale artistique suisse. 

Musicien passionné de musique de chambre, il joue aux côtés de partenaires tels que Renaud Capuçon, Bertrand Chamayou, Ciocarlie Dana, Alexandra Conunova, Geoffroy Couteau, Jérôme Ducros, Augustin Dumay, Florent Héau, Gary Hoffman, Marie-Josephe Jude, David Lively, Paul Meyer, Julia Migenes, Blythe Teh Engstroem, Alexandre Tharaud, Cédric Tiberghien, le quatuor Ebène, le quatuor Danel...

Son besoin vital de partager avec son public la musique nouvelle l'a amené à travailler avec de nombreux compositeurs d'aujourd'hui. Il est le dédicataire de la Sonate pour violoncelle seul de Karol Beffa. Nicolas Bacri lui dédie en 2004 sa Sinfonia Concertante pour violoncelle et orchestre et Thierry Escaich une pièce pour violoncelle solo intitulé Folia. Après avoir collaboré avec des compositeurs comme Gyorgy Kurtag et Pierre Boulez, Sébastien travaille également avec Henri Dutilleux ses Trois strophes sur le nom de Sacher et joue lors du concert organisé en 2006 pour les 90 ans du maître à la Maison de Radio-France à Paris.

Sébastien van Kuijk est également intéressé par le dialogue entre les différentes formes d'expression artistique. En 2012, il a participé à un projet autour du Pierrot lunaire de Schoenberg mêlant mise en scène audacieuse et conception de l'éclairage et replaçant l’œuvre dans son contexte original de cabaret berlinois. Ce spectacle a été rejoué à Antibes et à Amsterdam dans le courant de la saison 2013/2014.

Un disque des œuvres pour violoncelle et piano de Mendelssohn avec la pianiste Dana Ciocarlie est sorti début mai 2009 chez le label INTRADA.
Sébastien joue sur un violoncelle de François Fendt fin 18ème début 19ème siècle prêté par le Fonds Instrumental Français.

Olivier Grangean, direction

Né en 1963, Olivier Grangean effectue ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Lauréat de la Fondation Yehudi Menuhin, il est remarqué par Pierre Dervaux auprès duquel il se perfectionne et en 1991, obtient le Premier prix du Concours International de Tokyo.
Il est dès lors l'invité de nombreuses formations symphoniques européennes, asiatiques et sud-américaines : Orchestre National du Capitole de Toulouse, Orchestre des Concerts Lamoureux, Orchestre Pasdeloup (Théâtre du Châtelet, Salle Gaveau), Orchestre de chambre de Lausanne, Orchestre de la Radio Slovaque (Bratislava),Orchestre Philharmonique de Zagreb, Philarmonie Slovaque (Kosice), Fort Worth Chamber Orchestra (Meyerson Symphony Center-Dallas), Niederösterreichisches Tonkünstlerorchester (Konzerthaus-Vienne), Japan Philharmonic Orchestra, Tokyo Philharmonic Orchestra, Shinsei Nihon Symphony Orchestra (Suntory all-Tokyo), Orquest Sinfonica Simon Bolivar de Venezula, Orquesta Filarmonica de Bogota...
Considéré comme l'un des chefs français les plus doués de sa génération, Olivier Grangean a, lors de manifestations organisées à Paris pour la célébration du 80ème anniversaire du compositeur polonais Witold Lutoslawsky, dirigé l'Orchestre Philharmonique de Radio France, et avec cette même formation, accompagné Mstislav Rostropovich lors de la création de la Fantaisie Concertante pour violoncelle et orchestre de Daniel Lesur (Salle Pleyel).
Sa résidence à Caracas de 1995 à 2000 lui permet d’établir des liens étroits avec les meilleures phalanges Latino-américaines (Venezuela, Colombie, Mexique, …), découvrant par ce biais les compositeurs de ce continent (Revueltas, Ginastera,…). Il y diffuse particulièrement la musique française et effectue plusieurs premières auditions d’œuvres de Dutilleux, Dukas et Ravel.
En 2002, il est l’hôte de la Cité interdite à Pékin où il donne un concert avec l’Orchestre Symphonique de Beijing.
Avec Mstislav Rostropovich et l’Orchestre National de Lituanie, il réalise une importante tournée dans les plus grandes salles Allemandes (Alte Oper-Francfort,…) et dirige à Vilnius la création  Lituanienne de la 2ème symphonie d’Henri Dutilleux.
Pour le Südwestrundfunk, il  enregistre un programme de musique française (Dukas, Dutilleux) avec l’Orchestre de la Radio de Stuttgart.
Olivier Grangean est sollicité régulièrement pour des  projets de coopération, notamment avec l’Orchestre Symphonique de Ho Chi Minh Ville et l’Orchestre Symphonique National d’Algérie.
A Belgrade, il assure la création mondiale (2009) de l’opéra «Mandragola» du compositeur serbe Ivan Jevtic (Opéra-Théâtre Madlenianum).
Olivier Grangean est le chef principal de l’Ensemble Cordes 21 et le chef invité privilégié de l'Orchestre National de Lituanie.

Dates de concert :

Samedi 17 Février 2018 - 20h30
Salle Jean Moulin - Biache Saint Vaast
Interprétation du Concerto pour violoncelle de Saint-Saëns à la place d'Errance dans la nuit de Graziane Finzi

Dimanche 18 Février 2018 - 16h00
Auditorium Henri Dutilleux - Douai