Wolfgang-Amadeus Mozart par le prisme de sa correspondance

Une affaire de famille

Description du programme

Qui mieux que Mozart lui-même, par le prisme de sa correspondance peut nous faire découvrir sa brève existence ? Voici des extraits de ses quelques 12.500 lettres retrouvées en 30 ans d’écriture…

“Papa chéri, je ne peux écrire poétiquement je ne suis pas poète. Je ne saurais manier les formules assez artistiquement pour qu’elle fassent jouer les ombres et les lumières, je ne suis pas peintre. Je ne peux non plus exprimer mes sentiments et mes pensées par des gestes et par la pantomime, je ne suis pas danseur. Mais je le peux grâce aux sons : je suis Musikus”.
Postscriptum à une lettre de sa sœur à son mari, Mannheim le 8 XI 1777

 

Conférence par Denis Simandy

Auditorium Henri Dutilleux – Douai
18 décembre 202214h30

Biographies